WordPress, pourquoi le mettre à jour ?

WordPress, Pourquoi faire les mises à jour ?

‘WordPress recommande les mises à jour pour bénéficier de la correction de bugs, voire de failles de sécurité. Cela corrige quelques dysfonctionnements souvent mineurs que vous n’avez peut-être pas remarqués. Ceux-ci peuvent se situer sur des fonctionnalités dont vous ne vous servez pas. Ou, ceux-ci n’impactent l’hébergement sur lequel est installé votre site.  Les corrections ne couvrent que les failles ou bugs découverts remontés auprès des développeurs.

Mettre à jour WordPress (« système de propulsion de site ») permet de :

  1. Corriger des bugs sur la version en cours. Les correction mineures sont automatiques depuis quelques années. Attention : Certains hébergeurs peuvent les bloquer.
  2. Profiter de nouvelles fonctionnalités offertes ou de nouveau outils. Intégration de fonctionnalités proposées auparavant par des plugins.
  3. Renforcer la sécurité de votre site. Cela se fait par l’application de corrections des failles découvertes et corrigées.

Ces 3 raisons sembleraient suffisantes pour maintenir son WordPress à jour. En effectuant les mises à jour préconisées quand elles se présentent. Le fonctionnement d’un CMS (Système de management de contenu) ne dépend malheureusement pas que de lui. Il n’est qu’un moteur de propulsion d’affichage de données que vous y entrez.

Attention : la mise à jour du seul WordPress ne corrige en aucun tout sur votre site

N’oubliez pas non plus de passer votre nom de domaine en https:// surtout si vous effectuez des transactions financières. Vous aurez une chiffrement des données d’identification de l’administration.

Est-ce que la mise à jour de WordPress suffit ?

La réponse est clairement non. Pourquoi ?

Eh bien ! Lors d’une installation d’un WordPress vous que vous devez faire quelques ajouts afin d’arriver à ce que vous souhaitez. Mais, ce n’est pas tout, il est installé chez un hébergeur qui a lui même ses propres systèmes. Vous l’aurez compris, WordPress ne tourne pas tout seul. Il est imbriqué dans une vraie « poupée Russe ». Votre système de management de contenu se retrouve par exemple sur un serveur tournant sous système d’exploitation ayant un noyaux Linux auquel des couches s’ajoutent.

L’hébergement d’un WordPress

Sur ce noyaux tourne un serveur Apache pour l’hébergement web et qui lui-même fait tourner une version de PHP associé à un système MySql pour la base de données. Vous me direz : « on s’en fout un peu, si ça fonctionne ». Malheureusement, cela n’est pas si simple et cela influent sur la disponible et sur la rapidité de votre site. De plus, même la situation de géographique de votre hébergeur a un impact sur le référencement de votre site.

Installer un CMS

Installer WordPress ou n’importe quel autre système de management de contenu ne doit pas se faire à la légère, même pour un site vitrine. Aujourd’hui les robots de Google inspectent les sites avec un moteur dédié au appareil mobile ! Je peux dire par expérience que celui-ci ne fait pas de cadeaux, surtout depuis qu’ils ont fait une mise à jour qui axe sur le référencement local.

Bien étudier son projet

Aujourd’hui plus qu’hier, il faut faire attention à tout et bien étudier son projet. Monter un WordPress ne suffit pas même s’il propulse plus de 35% des sites au niveau mondial. Bien qu’il soit un système fiable et éprouvé, il faut rester réactif et lui offrir le meilleur moyen de s’épanouir. Comme pour soit, il faut le soigner. Il est un outil de communication de vente et participe à sa façon à votre bien-être quotidien et à votre épanouissement. Il faut faire connaitre votre site et le propulser avec un bon référencement naturel. Vous pouvez passer par des campagnes de publicité payante sur Google et sur les réseaux sociaux. Pour maintenir un bon référencement, il faut le bichonner, le maintenir à jour et tout ce qui l’entourent. Tout à un impact !

Vous souhaitez des conseils pour augmenter votre visibilité, créer ou relooker votre site ?

WordPress et la sécurité ?

Comme vous l’aurez compris, WordPress vit dans un environnement. Il faut donc veiller à ce qu’il soit bien hébergé et que les réglages soient optimums. Certains hébergeurs proposent des solutions de protections intégrées (par exemple: des protections anti-ddos sur les hébergements mutualisés qu’ils proposent). Je ne parlerais pas dans cet article de l’hébergement avec leurs avantages et inconvénients, car il faudrait écrire de très nombreuses lignes.

Comme vous l’aurez compris ce choix dépend de ses compétences et de l’utilisation de son site. S’il on souhaite une infogérance ou pas… Cela influe sur les tarifs, ce sont des prestations de service. Désolée, mais sur internet rien n’est gratuit, même si on a l’impression de tout y trouver. Comme je le dis souvent à mes clients : « tout est relatif et ce qui est valable à un instant ne l’est plus forcément. Le monde évolue et tous les domaines de la vie sont impactés.

Mettre ce CMS à jour suffit-il ?

Il faut aussi mettre à jour tout un tas d’autres choses. Je vais me répéter, mais juste mettre WordPress à jour ne suffit pas, ni pour la sécurité ni pour le référencement. En effet, de nombreuses autres fonctionnalités profitent d’améliorations des corrections de bugs.

Prendre des précautions avant d’effectuer un opération de maintenance

Lorsque l’on fait des mises à jour, il faut prendre certaines précautions. Même si on utilise des systèmes de mise à jour automatique, il faut rester vigilant.e. Dans plus part du temps cela se passe bien aujourd’hui, sur WordPress, mais il faut vérifier d’autres paramètres et la risque zéro n’existe pas.

Mise à jour (MAJ) du CMS

Mettre à jour ce CMS nécessite de prendre de nombreuses précautions :

  1. Sauvegarde du répertoire dans lequel se trouve le CMS
  2. Sauvegarde de la base de données
  3. Avoir un accès au fichier racine de votre hébergeur via le ftp.

Il faut encore prendre plus de précaution lors d’un passage à une version majeure. C’est aussi le cas si l’on n’a pas mis à jour depuis des mois. D’ailleurs après un long délai une maj dans ce cas cela demande quelques investigations supplémentaires. Vérification des versions par exemple pour la compatibilité…

Surveiller les évolutions

En effet, certaines choses ne sont plus suivies et de mauvaises versions peuvent provoquer quelques soucis. Il est nécessaire d’avoir un autres accès,  car désolée de vous le dire : « dans certains cas vous risquez de ne plus avoir accès au tableau de bord et de voir juste une page blanche et là aucun moyen de s’en sortir via votre navigateur favori ». Votre WordPress est « dans les choux »…

Je parle avec mon expérience, car j’ai commencé à utiliser WordPress, et heureusement cela a bien évolué depuis.

Bien maintenir à jour son WordPress

Je ne m’étalerais pas plus sur le sujet car vous l’aurez compris avoir une WordPress, c’est bien. Mais, après son installation il demande une surveillance quand même et quelques compétences. Si se passer de mieux en mieux lors de mises à jour, il faut bien savoir que le risque zéro n’existant pas… Lors de toute intervention, le nombre de paramètres à prendre en compte est relativement élevé.